Aujourd'hui Bukowski aurait 102 ans!




Je remercie la "beat generation", en particulier Charles Bukowski. Grâce à ses livres, ses lettres, les histoires tragiques et comiques de sa vie, ses rencontres, ses ivrognes, ses vices, j'ai survécu à une adolescence turbulente, mais pas comme la sienne, bien sûr.


Joyeux anniversaire « vieux dégueulasse"!

Aujourd'hui tu aurais 102 ans.


"Veep The Arts" a créé une édition limitée de mugs et sacs avec l'illustration de l'écrivain qui appartient à l'exposition "Un Brin de Folie".


Voilà 4 livres incontournables de mon écrivain préféré, Bukowski:


1- LE POSTIER : Le premier roman du truculent Charles Bukoswki, publié en 1971, prolonge sa veine autobiographique. Inspiré de ses souvenirs, Le Postier narre le parcours d’Hank Chinaski, un de ses alter ego, qui devient employé au courrier après qu’on lui a expliqué que la poste embauchait n’importe qui. La verve de l’écrivain américain et les obsessions déployées dans ses nouvelles se transposent avec bonheur dans une fiction plus longue qui nous en apprend plus sur son existence un brin chaotique !


2- CONTES DE LA FOLIE ORDINAIRE... : Contes de la folie ordinaire et nouveaux contes de la folie ordinaire : Pour des raisons éditoriales, le recueil américain Érections, Éjaculations, Exhibitions and General Tales of Ordinary Madness est paru en français en deux volumes, nommés Contes de la folie ordinaire et Nouveaux contes de la folie ordinaire. Ils ont permis de populariser le style Bukowski, fait de grossièreté éthylique (l’auteur y vante son addiction « aux putes, aux bourrins et au scotch »), d’humour cynique et d’un regard plein de désespoir sur le monde. Se mettant en scène lui-même ou ayant recours à des prête-noms fictionnels, l’écrivain américain excelle dans ses récits courts et pour le moins édifiants.


3- WOMEN: S’il n’est pas à proprement parler un écrivain romantique, tant s’en faut, la sensibilité poétique de Charles Bukowski a séduit plus d’une belle. Ses histoires d’amour et de stupre se retrouvent mêlées dans Women, un roman qui le voit raconter par le menu différentes aventures qui sont çà et là abordées dans ces nouvelles des années 1960-1970.


4- JOURNAL D'UN VIEUX DÉGUEULASSE: Audace typographique, d’une part : Charles Bukowski, par souci de marginalité, refuse les majuscules lorsqu’il écrit les chroniques devenues Journal d’un vieux dégueulasse. Audace thématique de l’autre, ces courts textes narrant par le menu la vie d’errance, de sexe, de turf et d’alcool qui occupe l’écrivain dans les années 1960. Textes fondateurs d’une esthétique des plus sombres et d’une critique violente de la société, ces nouvelles autobiographiques sont une parfaite introduction au reste de son œuvre.

23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout