Oui, j'ai des bananes!

par Viviane Fuentes photo Alexandre Perroca

« Oui, nous avons des bananes ! Des bananes à donner et à vendre. La banane, ma fille, elle contient des vitamines, la banane fait grossir et fait grandir… » Paraphrasant en français la marche carnavalesque brésilienne d' Emilinha Borba et Joao Goulart, je m'attaque à cet article.


La Banana Nana,

la Banane Apollinaire et la Banane Gold sont exemplaires uniques que j'ai peints au marqueur sur du papier illustration et du papier aquarelle, notamment pour la e-boutique, afin que ces bananes composent « un air de samba » et soient imprimées sur des produits de mode ou de décoration, sur des mugs, t-shirts, tabliers etc.


Aujourd'hui chacune de ces illustrations originales ne m'accompagne plus, se trouvant au domicile ou au bureau de ses nouveaux propriétaires, que ce soit en France ou au Brésil. Mais je garde les droits d’auteur de ces illustrations dont la vie et l’esprit continueront d’inspirer les futures collections de mon e-boutique Veep The Arts, et les nouvelles bananes !


Oh oui, j’ai la banane !


Mais quel est le mystère de la fascination que ce fruit, d’un jaune vif et à la forme phallique, exerce sur les arts, surtout sur le monde des arts plastiques ?



Une banane ordinaire, posée sur un mur avec une bande de ruban adhésif argenté, s'est vendue à 120 000 $ lors de la foire d'art Miami Art Basel 2019!


Connue comme étant le fruit du bonheur, il y a une explication scientifique à l’allégresse que suscitent les bananes, ce fruit contenant en effet des niveaux élevés de tryptophane - un acide aminé essentiel qui aide à la production de sérotonine… Mais abandonnons le sujet nutrition !


Ce fruit des pays chauds et humides a toujours inspiré de très nombreux artistes.


Avec un chapeau orné de bananes, Carmen Miranda, la Chiquita Banana, a iconisé ce fruit dans les années 50 à Hollywood, se balançant sur des grappes tout en dansant et chantant : « Les bananes ont meilleur goût et sont meilleures pour toi / Tu peux les mettre dans une salade / Tu peux les mettre dans une tarte/De toute façon tu peux les manger/... Il y a également l’artiste française Joséphine Baker, en dansant avec sa théâtrale et célèbre ceinture bananes.


Dans les arts plastiques, la banane est très présente, sa forme sexy faisant bon ménage avec le crayon. En 1967, Andy Warhol a réalisé la pochette du mythique album musical

« The Velvet Underground & Nico ». En 1984, c'est au tour de Jean-Michel Basquiat de créer « Brown Spots», œuvre dans laquelle l'artiste représente son ami Warhol sous la forme d’une banane.


Pourquoi ai-je donc créé le trio de bananes ? Venant d'un pays tropical, dans mon enfance j'adorais me promener parmi les bananiers, peut-être que Freud pourrait valider cette théorie. Je suis accro aux bananes et, d'une certaine manière, elles sont dans mon inconscient, du côté des jours heureux et des bons souvenirs.


Tellement accro à l'inspiration et au moment ludique que m'apporte ce fruit que je prépare une autre production de bananes pour l'exposition d'arts plastiques intitulée "Mona Lisa et les bananes" en région parisienne en mars 2023.


Je vous donnerai bientôt des nouvelles de ces nouvelles grappes de bananes !

42 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout